Connaissez vous la politique de genre de la WFTDA?

avril 18, 2017

Le 10 novembre 2015, la Women’s Flat Track Derby Association (WFTDA) a publié une prise de position, entérinée par ses membres, visant à protéger des discriminations les personnes qui se définissent comme transgenres, intersexué.e.s et/ou de genre non binaire au sein de l’organisation. Elle permet ainsi aux femmes trans et intersexué.e.s et aux athlètes de genre non binaire de concourir au sein de la WFDTA et de participer aux activités de la ligue.

Cette prise de position affirme que la « Women’s Flat Track Derby Association (WFTDA) s’engage à adopter des politiques et des pratiques inclusives et non-discriminatoires pour les femmes transgenres, les femmes intersexes et les personnes de genre non binaire. Son but est que les droits de toutes et tous (joueurs.euses, bénévoles et employé.e.s) soient respectés et protégés. »

Concernant la participation des athlètes, il est noté que « toute personne qui s’identifie comme une femme trans, une personne intersexuée et/ou une personne de genre non binaire peut patiner au sein d’une ligue enregistrée auprès de la WFDTA si le roller derby feminin « flat track » est le type de roller derby avec lequel elle s’identifie le plus (…) L’identité de genre des membres de la WFTDA est considérée comme privée et confidentielle. »

La première politique trans-inclusive adoptée par la WFTDA en 2011 était la plus progressiste, tous sports confondus. Cependant, au cours des dernières années, les athlètes (qui sont à la fois membres et gestionnaires de cette organisation) et la société en général ont évolué sur la question des identités de genre. Les membres de la WFTDA trouvaient que la politique précédente, qui demandait à ses athlètes trans de dévoiler leurs taux hormonaux avait le potentiel de les exclure et de les discriminer, ce qui ne reflète pas les valeurs de la ligue.

« La communauté du roller derby a toujours été un espace où on permet aux gens d’être eux-mêmes. Pour nos membres, il est devenu évident que la politique de 2011 ne reflétait pas adéquatement notre culture d’inclusion et nos valeurs » a déclaré la secrétaire de la WFTDA Michelle Donelly (Eduskating Rita). «  On avait besoin de développer de nouveaux critères, en toute connaissance de cause, en respectant notre identité et notre histoire en tant que sport pour les femmes, et par les femmes. Après de longues et fructueuses discussions, nos membres ont totalement adopté cette nouvelle prise de position »

Cette prise de position est depuis incorporée dans les règlements généraux de la WFTDA.