Entrevue avec les coaches des équipes de voyage

juin 2, 2017

Arkham Fury est un des coaches de l’équipe de voyage A de Montréal Roller Derby, les New Skids on The Block. On l’a rencontré pour parler du dernier tournoi auquel les Skids ont participé à Atlanta et pour savoir comment l’équipe se prépare pour la game de samedi contre les Lake Effect Furies du Buffalo, USA.

Plot : Salut Arkham, il y a deux semaines vous étiez à Atlanta pour le Tiny Tourney, et quand on regarde les scores, c’est assez impressionnant; trois victoires et une défaite mais de peu contre Atlanta, ce sont de très bons résultats. Comment ça s’est passé pour vous ce tournoi là?

Arkham : Très très bien, on savait que ça allait être notre tournoi le plus important de l’année et toute la préparation, de janvier à maintenant était destinée à être prêtes pour ce moment là. Au niveau des games c’était très bien, on a su faire avancer et évoluer notre jeu tout au long du week end, les équipes qu’on a rencontré était toutes très différentes alors on a essayé de se focaliser sur notre jeu et notre mental. Tout le monde était vraiment très concentrés et c’était un réel plaisir de travailler avec toute l’équipe durant le week end.

Plot : Suite aux résultats du Tiny Tourney, le classement des Skids a changé. Peux tu nous expliquer ce que ça signifie pour l’équipe?

Arkham : En effet, du moins sur Flat track qui est un classement direct non officiel. On attend encore la mise à jour du classement WFTDA. Avant le tournoi les Skids étaient classés 17eme mais on a fait des résultats qui correspondent à une équipe classée 9eme, alors on espère que ca va nous faire prendre quelques places. Le classement est très important pour nous, notamment le classement au 30 juin parce que c’est lui qui détermine notre “seed” pour les playoffs et arriver bien classé aide beaucoup la progression dans ces tournois.

Plot : Pour la game de samedi, vous arrivez dans quel état d’esprit? Est-ce que vous avez déjà joué contre les Queen City roller girls?

Arkham : On a effectivement joué contre Queen City cette saison en Mars. On avait remporté le match 233 à 130. On était relativement satisfaits de ce résultat et c’est un match qui avait mis en exergue pas mal de nos faiblesses. Depuis on a beaucoup travaillé et on espère réussir à imposer notre jeu et mettre de l’avant nos forces.

Plot : Après cette game, quels sont vos objectifs pour cette année? L’an dernier vous avez été jusqu’au championnat de la WFDTA…

Arkham : Les championnats toujours. L’année dernière c’était la première fois que les Skids allaient aux champs. C’est une expérience formidable pour une équipe. Cette année on veut simplement continuer à avancer et  assurer notre place dans le top 10 mondial.

Sparkle ‘N Maim est une des coaches des Sexpos, l’équipe de voyage B de Montréal Roller derby, qui était aussi au Tiny Touney et affronte samedi les Subzero Sirens, l’équipe de voyage B de Buffalo.

Plot : Allo Sparkle, pour être honnête, je n’ai pas vu les résultats du Tiny Tourney pour les Sexpos, comment est-ce que ça s’est passé pour vous?

Sparkle : On a commencé en force avec une victoire de 10 points contre les Rumble Bs d’Atlanta, ce qui était une surprise et allait contre les prédictions, leur classement étant supérieur au nôtre. La deuxième journée s’est présentée avec un autre défi de taille, le Bruise Crew de Tampa Bay, et un résultat quelque peu différent: une défaite de 149 points. Donc en gros, un tournoi fort en émotions!

Plot : Cette fin de semaine, vous affrontez aussi l’équipe B de Buffalo, ça se présente comment?

Sparkle : Nous avons affronté cette équipe l’année dernière lors du Quad City Chaos en Toronto, où nous les avions battu de façon assez décisive.  Par contre avec les équipes B, ce n’est jamais une bonne idée de se fier sur d’anciens résultats et d’être trop confiant: les équipes changent constamment, il est donc vraiment difficile de prédire la force de notre adversaire.

Les Sexpos ont peu d’opportunités de jouer à l’aréna St-Louis, et c’est une expérience que nous adorons: il y a très peu d’endroits avec des fans aussi enthousiastes et une telle ambiance. Donc je peux prédire que les joueuses vont absolument tout donner, et qu’on verra de superbes performances!

Plot : Cette année, il y a plusieurs nouvelles joueuses sur le roster des Sexpos, est ce que tu pourrais nous parler des nouvelles venues, leur position, leurs forces?

Sparkle : Les changements constants dans l’équipe, c’est notre plus grand défi mais c’est aussi tellement valorisant! On a eu la chance d’accueillir quelques transferts cette année, Purr Evil de RVRG (Ottawa) et Mayday Va*J*J de Green Mountain (Vermont) – les deux sont bloqueuses/pivots et amènent un style un peu plus aggressif, qui s’intègre bien à nos formations. Il y a Mad Hunter des Paris Rollergirls, qui, avec plus d’expérience, va devenir une pivot redoutable. Nous avons aussi Thelma Track, de l’équipe B de Londres (UK), une jammer hyper agile et rapide qui nous a permis de vraiment approfondir notre offensive.

Finalement nous avons aussi recruté des joueuses d’expérience des équipes locales: Ti-Punch, Criss D. Crowbar, Artsy Choke, Boobi Puncher, Lyzbeth. Ce sont toutes des bloqueuses/pivots qui sont à la fois solides et très agiles, le combo parfait!

Plot : Puis pour les Sexpos, c’est quoi les objectifs cette année?

Sparkle : On veut gagner, évidemment, mais ce n’est pas essentiel. La raison d’être des Sexpos, c’est d’être les meilleures athlètes que nous pouvons être, de donner le meilleur de nous-même,  d’apprendre à être une équipe et à jouer ensemble, tout en ayant du plaisir. On veut constamment apprendre les unes des autres et s’améliorer. Et bien sûr, avoir le plus de joueuses possible prêtes à joindre les New Skids!

Plot : Un mot pour les foules enthousiastes qui aimeraient venir vous encourager samedi?

Sparkle : Hotdog.