Gros plan: Chasing Amy

septembre 12, 2012

 

Chasing Amy s’est taillée une place de choix sur la planète MTLRD et pour cause: elle est capitaine de l’équipe championne de MTLRD en 2012 les Contrabanditas, elle se prépare pour son deuxième tournoi éliminatoire de la WFTDA, et elle est la présidente sortante de la ligue. Par-dessus tout, cette vétéran de trois saisons est devenue une redoutable bloqueuse à Montréal et à l’étranger. Il y a peu de grandes patineuses au sein de la ligue, mais Chasing Amy les représente bien avec ses grandes enjambées et son flair de jeu incomparable. 

Quand as-tu commencé à jouer et pourquoi?
J’ai commencé en août 2009. Je m’ennuyais à faire de l’exercice conventionnel, je DÉTESTE le gym! Alors j’ai choisi entre une ligue de basketball récréative et le roller derby. J’ai cru y rencontrer des gens qui me ressemblent au roller derby. 

Avais-tu fait du sport avant?
J’ai fait de la compétition de natation jusqu’à l’âge de 14 ans, puis j’ai joué au volleyball et basketball de haut niveau pendant tout le secondaire. 

Ton nom est-il vraiment inspiré du film? 
Oui! 

Et ton numéro de ton occupation? (454g)?
Absolument…. Je suis chef-pattisière, je suis folle du beurre…. et nous mesurons tout par le poids, donc une livre de beurre = 454g. Beaucoup de gens ont interprété mon numéro. La meilleure est Ninja Simone qui insiste que ça représente un bloc de tofu! Elle est végétalienne, donc le beurre ne fait pas partie de son vocabulaire ;)

Au début de ta carrière tu occupais la position de jammeuse, maintenant tu occupes plus celle de bloqueuse / pivot. Que s’est-il passé?
Ça s’est fait tout naturellement. J’étais toujours jammeuse pour les Ditas et les Sexpos l’an dernier, mais j’ai toujours aimé bloquer. Je faisais partie d’une forte rotation chez les Ditas avec Beats-per-Minute, Mange-moi el Cul et Ti-Loup, mais cette saison on a évolué différemment. Beats et moi sommes devenues meilleures bloqueuses pour les jammeuses Ti-Loup et Honey Badger. Chez les Skids, j’ai toujours été bloqueuse et j’ai appris TELLEMENT de Jess Bandit, Smack Daddy et Cheese Grater (pour ne nommer que celles-là). Maintenant je suis beaucoup plus efficace à bloquer, mais je porte quand même l’étoile quand c’est nécessaire.  

Ton style a été comparé à celui de Jess Bandit: patiente, solide et stratégique. Trouves-tu que c’est vrai?
VRAIMENT??!!??? Wow! Ce sont les qualités que j’ai toujours recherchées. Je n’étais pas si bonne patineuse lorsque j’ai commencé à jouer, alors j’ai du compenser avec la stratégie et la connaissance approfondie du jeu. J’adore décortiquer et apprendre de nouvelles stratégies…. Je regarde les matchs avec mes lunettes et mon cahier de notes (sans blague). J’ai aussi une copie des règles de la WFTDA sur moi en tout temps. J’essaie d’être aussi patiente que possible sur la piste mais ça ne marche pas toujours. J’ai quand même plus de facilité à me ressaisir qu’avant lorsque je m’emballe. La meilleure chose que j’ai appris de Bandit depuis que je joue avec elle c’est de jouer en équipe. L’équipe qui joue ensemble est beaucoup plus forte qu’une équipe de vedettes qui jouent séparément. 

Quel est ta pièce d’équipement de choix?
Mes protège-poignets Pro-Design. J’ai besoin de mes mains pour cuisiner de délicieux desserts et pâtisseries!

As-tu un rituel d’avant-match? 
À la maison, je relaxe en cuisinant un délicieux plat santé. Cette année, Assassinista et moi mangions à l’aréna ensemble avant les matchs. C’était très relaxant avant la zizanie. Sur la route, je mange bien et j’évite les pensées trop lourdes qui me rendent nerveuse. Comme vous pouvez voir, tout tourne autour de la nourriture. 

Quel est le meilleur match auquel tu as participé? 
Il y en a deux: 
Ditas vs FDR! Les deux rencontres de cette année nous ont favorisé par un point, et elles étaient tellement intenses et excitantes! Aussi, c’est fou de jouer contre ma copine Assassinista, on est toutes deux très agressives et compétitives. 
Skids vs Charm City! C’était tellement excitant de vaincre une équipe qui s’est rendue jusqu’au championnat deux saisons de suite! C’était un solide match pour les Skids et j’étais si fière de faire partie d’une forte qui joue ensemble. Ouf! J’ai des frissons juste à y penser! 

Et le plus difficile? 
Le match championnat contre La Racaille cette saison. C’était mon dernier match au sein des Ditas, il faisait si chaud, et je voulais vraiment gagner pour l’équipe. J’ai aussi mérité un punition majeure entant que jammeuse pendant la deuxième période, laissant La Racaille prendre la tête. J’ai paniqué et j’ai cru que j’avais perdu le match pour les Ditas… puis Ricky Balboa m’a servi un de ses sermons de hockey macho et je me suis ressaisie pour retourner sur la piste et finir le match. C’était de loin le match le plus physique et émotif que j’aie joué. Mais on a gagné!!! 

Quelle a été ta pire blessure? 
Oh boy…. Je suis tombée raide sur ma hanche quand j’étais au jam pour les Sexpos l’an dernier. J’ai cru que j’avais une équimose abdominale, j’ai appliqué de la glace et j’ai participé aux éliminatoires de l’est la semaine suivante avec les Skids. Peu après, j’ai appris que mes intestins s’étaient déplacé sous un os de la hanche suite à l’impact. Toute cette inflammation causa beaucoup de tension sur la bandelette iliotibiale, et je n’ai pu jouer pour 2 à 3 mois. Les massages hebdomadaires me causaient des enflures et des équimoses, c’était terrible. Les enfants, faites vos étirements et voyez le thérapeute lorsque nécessaire!!!

Cette saison, tu as mené les Contrabanditas vers leur deuxième championnat de suite. Étais-tu assurée de gagner? 
Bien sûr que non! Les équipes-maison étaient si fortes cette année! Je savais que La Racaille voulait vraiment gagner. Je n’y croyais pas jusqu’au dernier coup de sifflet. 

Ceci est aussi ta deuxième saison au sein des New Skids on the Block. Comment as-tu évolué au sein de l’équipe internationale? 
J’ai tellement appris avec les Skids! J’ai appris à être plus patiente et intelligente au jeu. Aussi, je suis plus petite que la moyenne des américaines (nous le sommes toutes), donc je dois faire des blocages plus précis et efficaces. On a aussi travaillé la forme physique avec les Skids, je suis plus en forme que jamais. En plus, certaines joueuses-clé ont subi des blessures, le développement de joueuses comme Ti-Loup, Apocalipstick et moi a donc été crucial. On a du « remplir les patins » de Iron Wench, Georgia W Tush et Smack Daddy, contre des équipes comme Minnesota, Philly, Steel City et Charm City. Je frappe du bois à chaque fois que j’y pense, mais ces absences nous ont unifiées, et nous en sommes ressorties plus fortes. On a pu se prouver et s’améliorer. 

Cette année, les Skids ont accédé aux éliminatoires suite à leur meilleur classement à vie (3e) dans la division est. Si elles maintiennent ce classement, elles deviendront la première équipe non-américaine à accéder au championnat de la WFTDA. Quelles sont vos chances et que devez-vous améliorer? 
Ce sera très difficile. Nous sommes présentement troisièmes et quatre autre équipes sont au même niveau que nous, toutes aussi prêtes à se battre pour cette opportunité. On doit se concentrer à jouer en équipe. C’est comme ça qu’on en est arrivé là, et ça nous mènera au championnat. Pour l’instant, je garde la forme, je mange bien, et je m’entraine au maximum à chaque entrainement. 

On dit souvent que le derby change les gens et que ça s’empare de leur vies. Ce fut le cas pour toi? 
Oui! Ça m’a donné beaucoup de confiance, de très bons amis, d’importants obstacles et je garde la forme et la motivation! Si je quittais le derby, je m’ennuierais…. qu’est-ce-que je ferais si ce n’était pas des entrainements, réunions, séances de stratégie, comités, visionnages, responsabilités…??? Je cuisinerais à la maison, mangerais beaucoup et prendrais du poids! Je compte bien rester impliquée bien après ma retraite, et ce n’est pas pour demain! 

Tu quittes la présidence de la ligue. Qu’as-tu appris de cette responsabilité? 
La diplomatie, l’organisation, la résolution de conflits et la mise à jour de mes emails.  

Que voudrais-tu changer au derby? 
Les costumes sur la piste….. Je déteste les oreilles de chats ou les cornes sur les casques. 

Quelles joueuses t’inspirent? 
Swede Hurt, Smarty Pants, Scald Eagle, Shenita Stretcher, l’équipe-vedette de Gotham. Ouf, il y a tellement de bonnes joueuses! 

Quelle est ta chanson favorite? 
212 d’Azelia Banks est présentement la chanson-thème de notre maison. 

Des remerciements? 
Ma mère et mon père parce-qu’ils sont fiers de moi, mes co-équipières qui me poussent à être une meilleure joueuse, Ricky Balboa pour m’avoir dit « stop being so f@#$ing nice on the track! », et Assassinista qui est mon soleil au derby et dans la vie!