Gros plan: Falcon Punch

avril 2, 2013

feat-falcon-punch

La saison dernière, peu de joueuses ont fait tourné les têtes comme Falcon Punch. Bien qu’elle n’en était qu’à sa première saison, son agilité toute naturelle en a impressionné plus d’un(e). Montréal Roller Derby est heureux de rentrer dans l’univers de sa nouvelle coqueluche et découvrir ce qui la branche. 

Nom: Falcon Punch
Numéro: 66
Équipe(s): La Racaille et Montréal Sexpos
Position: jammeuse
Équipement: casque et protège-poignets Triple 8, protège-genoux Scabs, protège-coudes 187 killer, patins Antics AR1, plaques Revenge avec des roues semi-extérieures.

Pourquoi ton nom?
Le ‘Falcon Punch’ est le coup ultime du Captain Falcon (Super Smash Bros) avec lequel je gagnais tout le temps (mouahaha).

Parle-nous de ton background athlétique?
J’ai fait de la gymnastique artistique et de l’équitation quand j’étais plus jeune, un peu de snowboard l’hiver et dernièrement du Muay Thai pendant environ 2 ans. Rien de semblable au roller derby en fait !

Qu’est-ce-qui t’a amené au roller derby?
Ha! C’est assez drôle la manière dont je me suis retrouvée là… Ma soeur (Raude Rage) a débarquée chez moi un soir vraiment excitée et m’a demandé si ça me tentait de faire le bootcamp de Roller Derby avec elle . Moi qui avait juste vu Whip it! une fois et qui pensais même pas que ça existait pour vrai, j’étais complètement extatique! Le lendemain on était chez Neon Skates.

Quelle a été ta réaction suite à ton prix de « Meilleure recrue de la saison 2012 »?
Trop d’émotions! Surtout à cause des mille câlins et beaux commentaires que j’ai eu ce soir là. Je ne savais pas quoi dire alors, et je n’ai toujours pas trouvé les mots. Merci-merci-merci!

Comment expliques-tu que tu aies tant de facilité dans ce sport?
Huum, facilité? C’est la première fois que je trouve un sport qui m’accroche autant. Est-ce le rush d’adrénaline, la superbe énergie que tout le monde dégage, la bonne ambiance aux pratiques ou le soutien entre les joueuses de la ligue? Ça m’a vraiment donné envie de m’investir et de pousser mes limites. Je ne dirais pas que ça a été facile parce que j’en ai franchement sué, mais maudit que c’est l’FUN!

Qu’est-ce-qui t’a donné le plus de fil à retordre lors de ta première saison?
Cardio + asthme = ouf!

Ton équipe-maison, La Racaille, était majoritairement composée de nouvelles joueuses l’an dernier. Comment se fait-il que vous vous en êtes si bien tiré?
Je pense que dès le début on avait une très bonne chimie d’équipe, beaucoup de respect et d’entre-aide entre les joueuses, et Bone Machine, notre fantastique coach, a vraiment su combiner efforts et plaisir et a toujours mis l’emphase sur le fait qu’au final on joue pour avoir du fun. Au final tout le monde vient aux pratiques avec le sourire et a envie de se donner à fond!

Les deux autres équipes, Les Contrabanditas et Les Filles du Roi étaient presqu’à égalité toute la saison mais vous avez battu les FDR 2 fois sur 2 et pas une seule fois les Ditas. Pourquoi?
Si seulement je le savais! J’imagine que chaque équipe a ses forces et ses faiblesses et que voilà, ça donne ça, comme roche/papier/ciseau.

Quelles joueuses (de MTLRD ou autre) t’inspirent le plus?
Iron Wench est vraiment la joueuse qui fait décrocher ma mâchoire à chaque fois que je la vois jammer! Mais absolument chaque jammeuses des Skids ont leur style et sont hyper inspirantes à voir jouer.

Quels sont tes objectifs pour la saison 2013?
Toujours plus d’endurance (mon ennemi juré!) et juker comme une pro.

Tu étais pressentie pour au moins participer aux essais des New Skids mais tu as choisi de rester avec les Sexpos, pourquoi?
Je rêverais de jouer avec les Skids mais je suis bien trop prise par mes études pour envisager prendre un tel engagement… mais juste participer aux essais, pourquoi pas! Check moi ben aller aux prochains try outs ;)

Quel a été ton match favori?
Je garde un excellent souvenir du match joué contre Long Island avec les Sexpos en avril passé, bien qu’on l’ait perdu!

As-tu un rituel d’avant-match?
Hyperventiler? et écouter The Point Of No Return de Immortal Technique, ça me « pump up » à mort.

Une dernière chance pour les remerciements?
Absolument toutes les joueuses qui m’ont souvent pris à part pour m’aider à m’améliorer lors des pratiques et m’encourager à continuer! Mais surtout Bone Machine pour m’avoir fait repousser mes limites, Slavic Slayer pour ses discours motivants ainsi que Sparkle ‘n Maim, Surgical Strike et Greta Bobo qui m’ont pris sous leurs ailes dès le début.