fbpx

The Beast is coming!

April 19, 2017
In Montreal, spring arrives at the same time as the Beast …what could be better during the last weekend of April than 3 days of derby; with a dozen teams playing, some good beer, wonderful exhibitors and wee naps in the Mile End’s tender grass?  This year will be as great as usual EXCEPT, the location is different.  The St-Louis arena will still be melting its ice.  So, come join us on the Plateau(4356 rue cartier – Aréna Mont Royal), starting April 28th.  We promise to blow you away, starting with an opening game on friday withTEAM CANADA vs MONT ROYALS!   In the meantime, we offer you an interview with the coaches of our three local teams.  Should the wait still be unbearable, you can always come skate at the Taz, on Mondays from 7-9pm and maybe you’ll cross paths with some of your favourite players! What’s your best memory of the Beast of the East? Rock E Road (Racaille Coach) : We won the Beast last year! I like the green changing room and the team stuff we do, spending the whole weekend together…. In fact, I don’t really remember the game that much, but it was lots of  fun. Falafel la Gazelle (Contrabanditas Coach):  Two years ago, I was playing with the Filles du roi and we made it to the quarterfinals after a really tight game.  It was tough but a lot of fun.  No one expected it I think, but that’s what’s cool about The Beast, it’s always surprising! Ghostface KillHer (Filles du roi Coach) : The best thing is that it’s when you really get to know your teammates.  You play a lot of games together and it’s a real test.  Plus, MTLRD and the men’s and junior leagues are also there, it’s a time to be together and support each other. Last year was my first year playing for the Filles du roi, whereas before, I was a Contrabandita.  It was strange playing for a new team but we came in second and were very happy to be bringing home that trophy, because let’s admit it, they’re very good looking trophies. Which teams do you really have to watch out for? Why so Sirius (La Racaille coache):  All of them! Rock E : As a Racaille, we focus on our own game, the competition doesn’t matter, what matters is to be proud of how we played. Falaf:  The two CCDD (Ottawa)teams have many experienced players who also play for their A team, and they played against our Sexpos last April.  They’re very high calibre players.  But, you never know!  I think the Montreal teams will be very strong this year! GFKH : We don’t know who is coming., but all the teams are worth watching because they bring different strengths. They show the diversity of derby in eastern Canada.  The different styles of play, now that’s really interesting. How do you prepare for the Beast? Rock E : We are focus on our game and eat poutine. Sirius:  We drink coffee and Coke with whiskey in it to relax our muscles.  Then, when it’s time to play, we put our skates on, and our protective equipment because we have to, and push people around on the track.  Sometimes we talk to each other.  In all siriusness, every morning at 6am, we have a team skype conference call where we do off skate workouts, like pushups.  At night, we close the bars talking strategy.  We train very diligently for the third half time.  Some of our best trained skaters are actually training internationally. Falaf:  The Beast is when we get to spend a lot of time together and that’s great for team spirit.  It gets us ready for the season!  This is my first year as coach, which will be very different from the past three years where I was a player.  It’ll be weird but I’m not too stressed out, I believe in my team.  They’re going to do great and I know we’ll have a lot of fun. GFKH : FDR is a relatively new, young team.  We lost a lot of experienced players.  It’ll be an incredible opportunity; our new players are like sponges, they learn really quickly and they’re enthusiastic.  We’re getting to know each other and are planning strategies all the time, because we need to load up those little sponges! What’s particularly fun during a tournament like the Beast? Rock E :  We get to play teams we wouldn’t normally get the chance to play against.  Sometimes we get to play very early in the morning, we can practice new plays and strategies against new teams.  We never know when we’ll get eliminated, so how many games we’ll get to play.  It gives our new players a chance to gain some experience and to incorporate them into the Racaille way

“It’s fun because it’s constant, it’s all derby all the time so that’s fun because derby is life!”- Why so Sirius?

Falaf:  It’s interesting because it’s the only time local teams can play against teams from other cities and they all have different styles.  Some play with more contacts, some play with different strategies, etc…  It’s an intense weekend, for players and coaches alike GFKH : It’s a time to see how different derby can be from league to league, the different philosophies and it’s great to see that Words of wisdom from the coaches:   Sirius:  You have to want to be your personal best and be honest with yourself Falaf:  You have to eat well, sleep well, stay hydrated because the days are long!  Go out, get some fresh air.  The spectators need to stay hydrated too…with beer! GFKH : If you are playing, sleep well. Eat well. don’t stay in the arena all weekend long, don’t party Saturday night and enjoy. If you are a spectator: Do the opposite! Except you won’t ever enjoy yourself as much as we do on the track! See you there! D. Plot. Translation Bitchi Manitou.  

Le Beast of the East s’en vient!

April 19, 2017
À Montréal  le printemps arrive en même temps que le Beast…quoi de mieux pour la dernière fin de semaine du mois d’avril que trois jours de derby avec une douzaine d’équipes, de la bonne bière, des exposant.e.s merveilleux.ses et des petites siestes dans l’herbe tendre du Mile End…Cette année, c’est comme d’habitude SAUF qu’on ne sera pas à l’aréna Saint Louis, dont la glace est encore en train de dégeler. Alors rejoignez-nous sur le plateau (4356 rue cartier – Aréna Mont Royal) à partir du vendredi 28 avril. On vous promet que ça va décoiffer, avec en grande ouverture une game TEAM CANADA vs MONT ROYALS! Et pour combler votre soif de derby en attendant, voici une entrevue avec les coaches des trois équipes locales qui participent au tournoi. Puis si VRAIMENT vous ne vous pouvez plus, venez patiner les lundis au Taz de 7 à 9, vous y croiserez à tout coup vos joueuses et joueurs préférés! C’est quoi ton meilleur souvenir du Beast  of The East? Rock E Road (coache de la Racaille) : On a gagné le tournoi  l’an dernier! Puis j’aime les vestiaires verts, tous les trucs qu’on fait en équipe, le fait de passer tout le week end ensemble…en fait je ne me rappelle plus tant que ça de la game, mais c’était le fun.   Falafel la Gazelle (coache des Contrabanditas) : Avec les filles du Roi avec qui je jouais, on s’est rendues aux quarts de finale il y a deux ans, après une game super serrée, c’était difficile mais c’était vraiment le fun. Personne s’y attendait je pense, mais c’est ça qui est cool au Beast, on est toujours surpris! Ghostface kilher (coache des Filles du roi): Ce qui est bien c’est que c’est vraiment un moment où tu apprends à connaître tes équipières, tu joues plusieurs games avec elles, c’est vraiment un test, puis tu as toute la ligue de Montreal Roller Derby, puis la ligue des gars et les juniors qui sont là, qui se supportent les un.e.s les autres. L’année dernière je jouais avec les Filles du Roi pour la première année alors qu’avant j’étais une Contrabanditas, c’était étrange de jouer avec une autre équipe mais on est arrivées deuxièmes. Puis on était vraiment contentes de ramener à la maison ce super trophée, parce que faut dire qu’ils sont vraiment beaux! Quelles sont selon vous les équipes de qui il faut se méfier? Why so Sirius (coache de la Racaille) : toutes! Rock E: Les Racailles, on essaie de se concentrer sur notre propre jeu, peu importe contre qui on joue, la seule chose qui compte c’est qu’on soit fières de comment on a joué. Falaf: Il y a une des deux équipes CCDD (Ottawa) qui a beaucoup de joueuses d’expérience qui sont dans l’équipe A, ce sont des filles qu’on a vu jouer à Montréal contre les Sexpos au mois d’avril, elles ont un très bon niveau. Mais on ne sait jamais! Je pense que les équipes de Montréal vont aussi être très fortes cette année! GFKH : On ne sait pas encore qui sont les équipes qui viennent mais elles sont toutes à considérer, parce qu’elles ont chacune des forces différentes. Elles montrent la diversité du derby dans l’est du Canada et ça c’est vraiment intéressant, les différentes façons de jouer. Comment est-ce que vous vous préparez pour le Beast? Rock E : on se concentre sur notre jeu et on mange de la poutine! Sirius : on boit du coke et du café avec du whisky dedans pour se détendre les muscles. Puis quand vient le temps de jouer, on met des patins, puis des protections, parce qu’on est obligées, puis on pousse le monde sur la track. Dès fois on parle. Sans déconner, tous les matins à 6h on fait une conférence skype toutes ensemble et on fait une heure de push-up et d’entraînement off skate. Puis le soir on ferme la taverne en parlant stratégie. On s’entraîne très sérieusement pour la troisième mi-temps. Certaines de nos joueuses les mieux entraînées sont même en train de suivre une préparation à l’international (regards tournés vers la Colombie). Falaf : Le Beast c’est un moment où on passe beaucoup de temps ensemble et c’est super pour l’esprit d’équipe. Ça prépare bien pour la saison! Cette année c’est ma première année comme coach, c’est très différent alors que les trois dernières années j’étais joueuse. Ça va être spécial mais je ne suis pas trop stressée, j’ai confiance en l’équipe, ça va bien se passer et j’suis sure qu’on va avoir bien du fun.   GFKH : Les Filles du Roi c’est une toute nouvelle équipe, on a perdu beaucoup de joueuses d’expérience, alors c’est une opportunité incroyable, les nouvelles joueuses sont comme des éponges, elles apprennent très vite, elles sont enthousiastes, on apprend à se connaître, on planifie des stratégies. Faut les remplir ces petites éponges là! C’est quoi qui est particulièrement le fun dans un tournoi comme le Beast? Rock E : on joue contre des équipes contre qui on ne joue pas habituellement, on joue aussi parfois très tôt le matin, on peut pratiquer des choses et des stratégies contre de nouvelles équipes, on sait jamais quand on va être éliminées, donc combien de games on va jouer. Cela va permettre de donner de l’expérience de jeu à nos nouvelles joueuses, de les incorporer dans le style Racaille.

“C’est le fun parce que ça arrête jamais c’est que du derby, donc c’est du fun parce que le derby c’est la vie!” – Why so Sirius?

Falaf : c’est intéressant parce que c’est la seule occasion pour les équipes locales de jouer contre les équipes de l’extérieur, qui  ont un style différent,  des fois avec plus de contact, des fois avec des stratégies différentes, etc. C’est une fin de semaine intense, pour les joueuses comme pour les coaches je pense. GFKH : C’est une occasion de voir les différences entre les ligues, les différentes philosophies du derby, c’est le fun à voir. Parole de sagesse pour la route: Sirius : Faut vouloir être meilleure que soi même et être honnête envers soi même . Falaf: Faut bien manger, bien dormir, bien boire parce que c’est de longues journées! Sortez prendre l’air. Pour le public, buvez aussi… mais de la bière! GFKH : Si vous jouez, dormez-bien, mangez bien, restez pas tout le week end dans l’aréna et ne faites pas le party le soir. Si vous êtes membre du public : faites tout le contraire. Exactement. Mais vous aurez jamais autant de fun que nous sur la track! On se voit là bas :) D.Plot