Le Beast of the East s’en vient!

avril 19, 2017

À Montréal  le printemps arrive en même temps que le Beast…quoi de mieux pour la dernière fin de semaine du mois d’avril que trois jours de derby avec une douzaine d’équipes, de la bonne bière, des exposant.e.s merveilleux.ses et des petites siestes dans l’herbe tendre du Mile End…Cette année, c’est comme d’habitude SAUF qu’on ne sera pas à l’aréna Saint Louis, dont la glace est encore en train de dégeler. Alors rejoignez-nous sur le plateau (4356 rue cartier – Aréna Mont Royal) à partir du vendredi 28 avril. On vous promet que ça va décoiffer, avec en grande ouverture une game TEAM CANADA vs MONT ROYALS! Et pour combler votre soif de derby en attendant, voici une entrevue avec les coaches des trois équipes locales qui participent au tournoi. Puis si VRAIMENT vous ne vous pouvez plus, venez patiner les lundis au Taz de 7 à 9, vous y croiserez à tout coup vos joueuses et joueurs préférés!

C’est quoi ton meilleur souvenir du Beast  of The East?

Rock E Road (coache de la Racaille) : On a gagné le tournoi  l’an dernier! Puis j’aime les vestiaires verts, tous les trucs qu’on fait en équipe, le fait de passer tout le week end ensemble…en fait je ne me rappelle plus tant que ça de la game, mais c’était le fun.  

Falafel la Gazelle (coache des Contrabanditas) : Avec les filles du Roi avec qui je jouais, on s’est rendues aux quarts de finale il y a deux ans, après une game super serrée, c’était difficile mais c’était vraiment le fun. Personne s’y attendait je pense, mais c’est ça qui est cool au Beast, on est toujours surpris!

Ghostface kilher (coache des Filles du roi): Ce qui est bien c’est que c’est vraiment un moment où tu apprends à connaître tes équipières, tu joues plusieurs games avec elles, c’est vraiment un test, puis tu as toute la ligue de Montreal Roller Derby, puis la ligue des gars et les juniors qui sont là, qui se supportent les un.e.s les autres. L’année dernière je jouais avec les Filles du Roi pour la première année alors qu’avant j’étais une Contrabanditas, c’était étrange de jouer avec une autre équipe mais on est arrivées deuxièmes. Puis on était vraiment contentes de ramener à la maison ce super trophée, parce que faut dire qu’ils sont vraiment beaux!

Quelles sont selon vous les équipes de qui il faut se méfier?

Why so Sirius (coache de la Racaille) : toutes!

Rock E: Les Racailles, on essaie de se concentrer sur notre propre jeu, peu importe contre qui on joue, la seule chose qui compte c’est qu’on soit fières de comment on a joué.

Falaf: Il y a une des deux équipes CCDD (Ottawa) qui a beaucoup de joueuses d’expérience qui sont dans l’équipe A, ce sont des filles qu’on a vu jouer à Montréal contre les Sexpos au mois d’avril, elles ont un très bon niveau. Mais on ne sait jamais! Je pense que les équipes de Montréal vont aussi être très fortes cette année!

GFKH : On ne sait pas encore qui sont les équipes qui viennent mais elles sont toutes à considérer, parce qu’elles ont chacune des forces différentes. Elles montrent la diversité du derby dans l’est du Canada et ça c’est vraiment intéressant, les différentes façons de jouer.

Comment est-ce que vous vous préparez pour le Beast?

Rock E : on se concentre sur notre jeu et on mange de la poutine!

Sirius : on boit du coke et du café avec du whisky dedans pour se détendre les muscles. Puis quand vient le temps de jouer, on met des patins, puis des protections, parce qu’on est obligées, puis on pousse le monde sur la track. Dès fois on parle. Sans déconner, tous les matins à 6h on fait une conférence skype toutes ensemble et on fait une heure de push-up et d’entraînement off skate. Puis le soir on ferme la taverne en parlant stratégie. On s’entraîne très sérieusement pour la troisième mi-temps. Certaines de nos joueuses les mieux entraînées sont même en train de suivre une préparation à l’international (regards tournés vers la Colombie).

Falaf : Le Beast c’est un moment où on passe beaucoup de temps ensemble et c’est super pour l’esprit d’équipe. Ça prépare bien pour la saison! Cette année c’est ma première année comme coach, c’est très différent alors que les trois dernières années j’étais joueuse. Ça va être spécial mais je ne suis pas trop stressée, j’ai confiance en l’équipe, ça va bien se passer et j’suis sure qu’on va avoir bien du fun.  

GFKH : Les Filles du Roi c’est une toute nouvelle équipe, on a perdu beaucoup de joueuses d’expérience, alors c’est une opportunité incroyable, les nouvelles joueuses sont comme des éponges, elles apprennent très vite, elles sont enthousiastes, on apprend à se connaître, on planifie des stratégies. Faut les remplir ces petites éponges là!

C’est quoi qui est particulièrement le fun dans un tournoi comme le Beast?

Rock E : on joue contre des équipes contre qui on ne joue pas habituellement, on joue aussi parfois très tôt le matin, on peut pratiquer des choses et des stratégies contre de nouvelles équipes, on sait jamais quand on va être éliminées, donc combien de games on va jouer. Cela va permettre de donner de l’expérience de jeu à nos nouvelles joueuses, de les incorporer dans le style Racaille.

« C’est le fun parce que ça arrête jamais c’est que du derby, donc c’est du fun parce que le derby c’est la vie! » – Why so Sirius?

Falaf : c’est intéressant parce que c’est la seule occasion pour les équipes locales de jouer contre les équipes de l’extérieur, qui  ont un style différent,  des fois avec plus de contact, des fois avec des stratégies différentes, etc. C’est une fin de semaine intense, pour les joueuses comme pour les coaches je pense.

GFKH : C’est une occasion de voir les différences entre les ligues, les différentes philosophies du derby, c’est le fun à voir.

Parole de sagesse pour la route:

Sirius : Faut vouloir être meilleure que soi même et être honnête envers soi même .

Falaf: Faut bien manger, bien dormir, bien boire parce que c’est de longues journées! Sortez prendre l’air. Pour le public, buvez aussi… mais de la bière!

GFKH : Si vous jouez, dormez-bien, mangez bien, restez pas tout le week end dans l’aréna et ne faites pas le party le soir. Si vous êtes membre du public : faites tout le contraire. Exactement. Mais vous aurez jamais autant de fun que nous sur la track!

On se voit là bas :)

D.Plot