Les New Skids aux éliminatoires de la région Est

octobre 10, 2012

(crédit photo: Sean Murphy)

Tous les espoirs étaient permis pour notre équipe internationale lors de leur participation aux éliminatoires de la région Est de la WFTDA. Le tournoi se tenait à Essex Junction VT les 28, 29 et 30 septembre dernier et notre ligue était impliquée en tant que co-organisatrice (avec les Green Mountain Derby Dames de Burlington), une première pour une ligue non-américaine. Les New Skids On The Block entraient au troisième rang, son meilleur classement, et comme les tops 3 de chaque région accèdent au championnat, on se permettait de rêver.

Le premier match était de loin le plus important. Une victoire et les Skids accédaient aux demi-finales, une défaite et c’était immédiatement le tableau de consolation. L’équipe adverse: nulle autre que Londres. La même équipe qui avait enlevé la cinquième place aux Skids l’an dernier par un score de 137-135. Le tout s’amorça plutôt bien pour les Skids qui dominèrent rapidement le match. Mais, comme ça s’est souvent passé contre les londonnniennes, elles étudient à merveille leurs adversaires et reviennent de l’arrière. À la mi-temps, elles avaient pris les devants 68-64. Puis, elles n’ont jamais ralenti pour s’approprier la première victoire si importante, 191-122.
Recap complet du match ici: East Quarterfinals: 6E London Ejects 3E Montrea (en anglais).

Le résultat de cette défaite fut un match contre un adversaire bien connu des Skids: Dutchland. Arrivée au tournoi au neuvième rang, l’équipe de Lancaster PA n’était que l’ombre d’elle-même et se prit une série de défaites tout le week-end, ce match ne fut pas une exception. Malgré un match beaucoup plus physique et désorganisé, les Skids furent nettement dominantes et le résultat sans appel: 413-98.
Recap complet du match ici: East Consolation: 3E Montreal Squishes 9E Dutchland (en anglais).

Pour leur deuxième match de la journée, les montréalaises rencontrèrent un adversaire encore plus familier: Boston. Ici l’histoire remonte à 2009, les équipes se sont affrontées six fois depuis. Boston fut victorieuse les trois premières fois, et Montréal domina pour les trois suivantes. Cette fois-ci, les Skids furent particulièrement sans merci, dominant la première période 150-24. Les opposantes furent quand même plus efficaces en deuxième moitié, le tout se solvant par une victoire montréalaise de 225-116.
Recap complet du match ici: East Consolation: 3E Montreal Whomps 7E Boston (en anglais).

Finalement, le troisième jour fut une fin heureuse du tournoi pour les Skids, un match de bonne augure cependant nettement dominé par les Skids contre les DC Rollergirls. L’équipe américaine (classée 10ème en début de tournoi) surprit fortement en disposant successivement des numéros 5 (Steel City) et 8 (Carolina) lors de ses matchs du samedi. Montréal se battait pour la cinquième place pour la deuxième année consécutive et n’avait aucune intention de se laisser surprendre comme l’année précédente. Le rêve de DC se termina alors que les New Skids s’imposèrent avec un pointage final de 252-112.
Recap complet du match ici: East 5th Place: 3E Montreal Stops 10E DC (en anglais).

En fin de compte, malgré la performance décevante du premier match, les Skids ont gagné un rang par rapport à l’an dernier, passant de la sixième à la cinquième place. Un fossé semble s’être creusé entre le top 5 et le reste de la région, et Montréal figure dans ce groupe. Ayant déjà enregistré de bonnes victoires contre Londres (aujourd’hui 4ème) et Charm City (ayant terminé 3ème du tournoi), les espoirs sont loin d’être éteints. Le « Sugarbush Showdown » a pu voir d’excellentes performances de nos patineuses. Iron Wench a comptabilisé presque 350 points à elle seule, et Lil Mama fut élue meilleure bloqueuse du tournoi. Ce n’est pas peu dire. On a aussi assisté au dernier match de Mange Moi el Cul en vert néon, qui joue désormais à Québec.

Le rêve des Skids de devenir la première équipe non-américaine à participer au championnat est toujours bien vivant, mais il semble y avoir une sérieuse course avec les London Rollergirls pour cet honneur. La saison se conclut sur une bonne note, un tournoi bien rodé, une équipe qui améliore son classement de l’an dernier et une bloqueuse en or!