Tête à tête avec Jess Bandit, entraineure de Team Canada

avril 28, 2017

L’entraineure de Team Canada nous parle de l’esprit d’équipe lorsque les membres vivent d’un océan à l’autre, du mythe du désir de gagner et du match d’ouverture du Beast of the East contre ses garçons favoris.

Tu as participé à deux coupes du monde avant de devenir entraîneure. Comment ton expérience de joueuse pour Team Canada influence-t-elle ton coaching?

Puisque toutes les athlètes ne jouent pas uniquement pour Team Canada, l’entraînement pour la Coupe du Monde peut être exténuant. Mon expérience m’a permis d’apprendre à fixer des objectifs exigeants, mais réalistes pour l’équipe. En tant qu’athlète, je suis en mesure de savoir ce qui est bénéfique pour l’équipe et ce qui ne l’est pas. En me basant sur mon expérience d’athlète ainsi que mon expérience en éducation et en préparation mentale de l’athlète, j’ai mis sur pied un plan d’entraînement pour la saison. Chaque moment d’entraînement avec l’équipe a été minutieusement planifié.

Comment travaille-t-on la cohésion d’équipe d’un océan à l’autre?

Avant même que les camps d’essai débutent, les entraîneur.e.s ont discuté des qualités que nous voulions que l’équipe développe.  Nous voulions que Team Canada fasse valoir avant tout l’esprit d’équipe. Dans ce sport, nous célébrons la camaraderie. Chaque fois que nous nous retrouvons, nous faisons une activité qui favorise le développement des liens dans l’équipe. Lors des pratiques, nous jumelons les athlètes pour nous assurer que tout le monde a l’opportunité de travailler avec quelqu’un de nouveau.

Comment amèneras-tu Team Canada au prochain niveau d’excellence?

Avec de la préparation! Tu ne peux pas simplement te présenter à la Coupe du Monde sans préparation et espérer d’avoir de bons résultats. Comme Bobby Knight le dit : «La clé du succès n’est pas seulement un désir de gagner…tout le monde l’a. C’est le désir de se préparer pour gagner qui est important.»  Gagner signifie de jouer à son plein potentiel.

Y a-t-il une façon canadienne de jouer au derby? Sommes-nous trop gentils?

Depuis toutes ces années au sein de Team Canada, je n’ai jamais vu une équipe qui puisse s’encourager à se dépasser de façon si positive.  Nous sommes déterminé.e.s , nous faisons preuve d’ouverture d’esprit et nous somme prêt.e.s à tout donner.

Vendredi, l’équipe jouera contre les Mont-Royal, que tu coaches également. Sur quoi allez-vous vous concentrer?

La cohésion d’équipe. Cette première partie est l’occasion parfaite pour pratiquer notre concentration et notre capacité à rester dans l’instant présent et à prioriser la méthode au résultat. Les Mont-Royals sont très physiques et ont beaucoup de cœur et de détermination. Nous allons devoir rester concentrées sur la partie, même si j’adore ces gars-là.